Addict de Marie de Noailles

Résultat de recherche d'images pour "addict marie de noailles"

Le 8 mai 1975, je vois le jour, moi Marie Alicia Eugénie Charlotte Blandine, seconde fille du duc et de la duchesse de Noailles. Trente ans plus tard, je choisis la vie. Je m’arrache à l’alcool, à l’herbe, à la cocaïne, à ces dépendances qui, depuis quinze ans, me possèdent et me consument. À moi la libération. Le 29 mars, date de mon retour parmi les vivants, où que je sois, je m’agenouille et je prie Dieu, dont je ne suis pas sûre de connaître le nom. Je m’appelle Marie, j’ai deux anniversaires et une seule vie. Que j’ai failli perdre et choisi de sauver. Je suis née deux fois.

Résumé :

Jolie jeune femme, issue d’une des plus grandes familles de France, Marie de Noailles découvre la drogue à treize ans, une nuit d’extase et de mauvais hasard. Enfant choyée, drôle, flottante, éperdue de tristesse, elle s’essaye à tous les cachets, à toutes les boissons. A toutes les rencontres. Pendant des années, elle traverse la nuit parisienne, ses figures, ses âmes damnées, ses secrets. Blonde, dévastée, elle vole, elle ment, toujours plus accro. Une longue chute impossible à arrêter.
A presque trente ans, méconnaissable, usée, Marie de Noailles est placée par sa famille dans un centre au Royaume Uni, qui pratique la méthode « Minnesota ». Une tentative ultime, violente et radicale. Marie change, se sauve, devient à son tour psychologue et soigne désormais des patients, souvent fameux, venant du monde entier pour la rencontrer. Un récit magnifique, intime et littéraire, qui ne perce pas l’énigme de l’addiction mais l’approche, avec pureté et douceur.

Mon avis :

Connaissant mon goût pour les lectures « témoignages », Christelle de la page Facebook Mes critiques littéraires, m’a prêté ce livre. J’avoue que je ne serais pas allée de moi-même vers ce livre, cependant j’en ai bien aimé la lecture.

L’histoire est racontée simplement et on la lit très vite (une journée à peine). Au fil du récit, l’auteur nous livre des extraits de poèmes de sa grand-tante, Anna de Noailles, ce que je trouve très intéressant.

Par contre, ce que j’aime moins, c’est qu’elle nous livre ses souvenirs pêle-mêle. Elle-même ne se souvient plus toujours du moment de l’évènement et de l’âge qu’elle avait. Par exemple, elle nous explique que, suite à une cure, elle ne touchera plus à la poudre et le souvenir suivant, elle en prend. J’avoue que ça m’a gênée dans ma lecture pour reconstituer la chronologie.

Marie est une petite fille jalouse de sa sœur, qui se sent parfois mal aimée, se sous-estime et ne trouve le réconfort qu’auprès de ses grands-parents, surtout son grand-père. En bref, Marie est une enfant puis une ado mal dans sa peau. Ce qui la mène droit vers la cigarette, puis les joints et tout le reste en pire. Elle va même jusqu’à fuguer et tenter de se suicider. C’est terrible de voir à quelle vitesse une personne peut tomber dans l’addiction.

Il est intéressant dans son récit de voir que toutes les cures au monde ne pourront rien faire si la personne n’a pas la volonté de résister à la tentation de replonger.

Conclusion :

Une lecture rapide sur un thème pas facile.

Publicités

Une réflexion sur “Addict de Marie de Noailles

  1. Pingback: Bilan Livresque 2017 | Les mots de Virginie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s