Kissmee d’Aline INACIO

cover

Résumé :

À quinze ans, Maxence Dardennes mène une vie bien remplie entre sa jument, sa chienne, ses amis, le rugby, la musique et les études. Quant à son père Thomas Dardennes, beau quarantenaire fraîchement fiancé à une superbe femme de trente-deux ans, il jongle entre sa vie de famille, l’éducation de son fils et la gestion du haras familial. Si tout semble parfait en apparence, la réalité cache cependant quelques zones d’ombres. Bien malgré elle, Antonia, une auteure de polars à succès de quarante et un ans plutôt solitaire, va contribuer à les révéler en débarquant un 10 juillet dans leur village de carte postale. Face à des questionnements et des émotions qui vont parfois les dépasser, ils vont tous les trois voir voler en éclats certaines de leurs certitudes. Quelle option vont-ils alors choisir ? La fuite ? L’acceptation ? Le renoncement ? Et est-ce vraiment aussi simple quand le regard des autres ou certains fantômes du passé pèsent sur vos épaules ? Entre le corps, le cœur et la raison que vont-ils laisser parler ?

Mon avis :

J’ai a-do-ré ! Je me suis battue avec ma tablette qui refusait de lire le pdf, mais grâce au logiciel Calibre, j’ai pu transformé le pdf en un epub (pas parfait mais lisible). Alors merci à l’auteure pour sa patience et pour m’avoir permis de découvrir son roman.

J’avais déjà eu un coup de cœur sur le résumé qui me faisait penser aux styles d’histoires d’Agnès Ledig ou Agnès Martin-Lugand que j’aime. Et ça s’est confirmé dès les premières pages.

Je t’aime. Tu es ce qui éveille en moi le sentiment d’amour, puisque tu peux l’éveiller c’est que tu eux le combler, puisque tu peux le combler, tu es le complément en moi du verbe aimer, le complément d’objet direct de moi, j’aime qui, j’aime toi, tu es le complément de tout…

Une petite robe de fête de Christian Bobin

Cette citation au début du livre donne une idée de l’extrême tendresse qui transparait dans l’histoire de ces trois personnages.

Maxence est un ado sensible et on a d’emblée envie que tout s’arrange pour lui avec son père. Antonia se coupe du monde mais sa rencontre avec la famille de Maxence va lui faire du bien… et j’adore son franc-parler. Thomas est le plus « imperceptible » des trois mais quand il finit par s’ouvrir, on découvre un personnage écorché et sensible. Les personnages secondaires sont tout aussi intéressant et un tas d’histoires gravitent autour des trois personnages principaux.

L’écriture de l’auteure est entraînante, ce qui fait que j’ai eu du mal à lâcher ma liseuse et j’ai dévoré l’histoire très rapidement. J’adore les descriptions que l’auteure prend le temps de faire des lieux. Ça nous plonge complètement dans l’histoire. J’ai aussi aimé les « pensées » des personnages qui donnent parfois un côté humoristique très sympathique.

L’histoire, sans rien spoiler, aborde de nombreux thèmes : le deuil, la solitude, l’homosexualité (ça m’a fait réfléchir sur ma réaction en pareil situation)… et surtout l’amour.

Conclusion :

Une jolie découverte, un coup de cœur que je conseille aux amoureux de romance.

Publicités

Une réflexion sur “Kissmee d’Aline INACIO

  1. Pingback: Bilan Livresque 2017 | Les mots de Virginie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s