Azmel, tome 1 : La porte du temps de Laura Wilhelm

Couverture Azmel, tome 1 : La porte du temps

Résumé

Imaginez-vous perdre vos deux parents en même temps?
Imaginez que vous soyez obligé de tout recommencer à zéro. Nouvelle ville, nouveau lycée, nouvelle famille…
Imaginez que dans un excès de colère vous découvriez que vous avez la faculté de déplacer les objets avec la seule force de votre pensé et que vous n’êtes pas seul à faire parti de ces forces supérieures.
Imaginez que vous ressentiez les battements de coeur d’une personne inconnue dans votre poitrine lorsque vous la croisez.
Comment réagiriez-vous si au premier contact physique, une douleur terrible vous plongeait dans l’inconscience ? Comment feriez-vous pour gérer un amour interdit, renforcé d’un sortilège par vos ancêtres des centaines d’années avant votre venue au monde?
Imaginez-vous que la vie que vous meniez jusqu’ici n’était qu’une illusion destiné à cacher votre vraie nature des forces du mal.

… Encore un peu d’espoir, il suffit d’y croire…

Mon avis

Tout d’abord un grand merci à l’auteure de m’avoir proposé ce premier tome. C’est un peu Charmed qui rencontre Twilight avec un côté Roméo et Juliette… J’ai trop adoré ! A tel point que j’ai enchaîné avec le tome 2 dont je vous parlerais bientôt.

L’histoire se passe de nos jours, mais on découvre qu’il existe des Élues (sorte de super sorcière gardienne d’une Porte) et des démons (certains hybrides). On fait cette découverte en même temps que l’héroïne Léna. Cette dernière tombe sous le charme de Rick, un hybride, mais leur amour a tout d’une tragédie shakespearienne puisqu’une ancienne malédiction les empêche de se toucher.

Léna est une adolescente assez têtue qui fonce parfois avant de réfléchir… Ce qui lui vaut quelques ennuis. Rick a un côté sombre et renfermé, mais l’histoire expliquera tout…

A travers l’histoire de Léna, l’auteure aborde le thème du deuil et des amours compliqués. C’est un roman qui semble destiné aux adolescents, mais que, malgré mon grand âge ;-), j’ai pris plaisir à lire.

L’écriture est fluide et on tourne les pages à toute vitesse. Heureusement que j’avais le tome 2 sous la main car quelle fin !!!

Conclusion

Quand Charmed rencontre Twilight sous fond de Shakespeare, ça donne un premier tome très addictif !

Quelques mots sur l’auteur(e)

Varoise de vingt-huit ans, Laura Wilhelm écrivait des nouvelles fantastiques et aimait créer des mondes imaginaires depuis son adolescence.
« Azmel » est apparu dans sa tête comme une évidence à l’âge de 18 ans, un aboutissement d’un rêve d’enfant.
La sortie de son premier roman, a été vécue comme une incroyable aventure.

Extrait du site Publilivre

Un petit extrait pour finir…

Je ne comprenais pas le moindre mot. Comment pareil phénomène était-il possible ? Même si j’étais très ouverte d’esprit, là, elles y allaient un peu fort ! Des Elfes, des sorcières, et pourquoi pas des démons et des loups-garous tant qu’on y était ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s