Le réseau Alice de Kate Quinn

Couverture Le réseau Alice

Résumé

Un an après le début de la Grande Guerre, Eve Gardiner brûle de prendre part à la lutte contre les Allemands et est recrutée comme espionne. Envoyée dans la France occupée, elle est formée par Lili, nom de code : Alice, qui dirige un vaste réseau d’agents secrets pour lutter contre l’ennemi. Trente ans plus tard, hantée par la trahison qui a provoqué le démantèlement du réseau Alice, Eve, devenue alcoolique, vit recluse. Jusqu’au jour où Charlie, une jeune étudiante qui souhaite retrouver sa cousine disparue en France pendant la dernière guerre, déboule chez elle en prononçant un nom qu’elle n’a pas entendu depuis des décennies. Leur rencontre les entraînera dans une mission visant à découvrir une vérité trop longtemps enterrée.

Mon avis

J’avais repéré ce roman lors du Festival du Roman Féminin 2019 et il avait atterri dans ma PAL quelques mois plus tard. J’ai eu envie de lire à nouveau un roman historique et celui-ci m’a fait de l’œil. J’ai beaucoup aimé cette histoire de femmes inspirée de faits réels.

L’histoire se déroule à deux voix (celles d’Eve et de Charlie) et à deux époques (durant la Première Guerre Mondiale puis deux ans après la fin de la Seconde).

Quand on fait la connaissance d’Eve, c’est une vieille femme acariâtre qui semble avoir un lourd passé : ses doigts sont brisés et elle a sombré dans l’alcoolisme. Au fur et à mesure, on découvre son histoire qui débute en 1915. Qu’a-t-il pu arriver à cette femme pour qu’elle en devienne alcoolique et aigri. Comme Charlie, je me suis prise à aimer cette femme au fur et à mesure que je découvrais son histoire.

Charlie, quant à elle, est une jeune femme qui part à la recherche de sa cousine disparue pendant la Seconde Guerre Mondiale du côté de Limoges. Elle est en conflit avec ses parents à cause d’un « Petit Problème » (vous en saurez plus en lisant ce roman). Elle m’a tout de suite plu avec son esprit de révolte et sa gentillesse. Elle donnerait tout pour les gens qu’elle aime.

Les deux femmes vont prendre la route à la recherche du passé avec un Écossais du nom de Finn. Au départ, il est difficile à cerner jusqu’à ce que Charlie perce sa carapace.

L’histoire nous entraîne du camp d’entraînement de Folkestone en Angleterre à Lille puis Limoges et même Oradour-sur-Glane. Le passage sur ce village martyr est glaçant de réalité (et pour cause puisqu’il est tiré d’un témoignage d’une survivante). On traverse des épisodes des deux guerres mondiales avec de nombreux détails notamment sur les espionnes de la Première Guerre Mondiale (dont Louise de Bettignies – Lili dans le livre et qui a réellement existé).

L’écriture de l’auteure est addictive et l’enchaînement des chapitres qui alterne les points de vue des deux personnages féminin y contribue.

Conclusion

Coup de cœur : une intense histoires de femmes inspirée de personnages réels qui m’a passionnée.

Pour aller plus loin

A la fin du livre, l’auteure nous décrit les faits historiques et ceux qu’elle a modifiés ou totalement inventés. L’histoire regorge de détails historiques et j’ai adoré faire quelques recherches sur Internet pour en savoir plus. Si vous êtes comme moi, voici quelques liens qui devraient vous intéressés :

Finn conduit une Lagonda qui semble être une très belle voiture. Voici un site qui parle de cette voiture et une photo pour vous donner une idée du véhicule : https://auta5p.eu/lang/fr/katalog/auto.php?idf=Lagonda-2.5-Litre-Saloon-20858

Lagonda 2.5 Litre Saloon

Le réseau Alice a réellement existé et l’espionne qui lui a donné son nom est Louise de Bettignies : https://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/louise-de-bettignies

Si vous ne connaissez pas l’histoire du massacre d’Oradour-sur-Glane, voici le site officiel du village martyr : https://www.oradour.org/recit-du-massacre

Pour la petite histoire, il y a eu d’autres villages martyrs notamment dans la Vallée de la Saulx. Mon grand-père, qui était un Malgré-nous, s’est retrouvé au cœur d’un de ses massacres à Robert-Espagne. Je vous invite à lire l’article que je lui consacre sur mon blog ici.

Quelques mots sur l’auteure

Kate Quinn est née en Californie du Sud. Elle est diplômée de Boston University et passionnée d’Histoire depuis toujours. Ses romans sont traduits dans le monde entier. Plébiscité par les critiques, Le Réseau Alice connaît un succès retentissant dans de nombreux pays.

Extrait du site des Editions Hauteville

Un petit extrait pour finir…

J’étais dans une voiture, en compagnie d’un ancien repris de justice et d’une ancienne espionne, roulant vers un futur inconnu. Moi qui avais rêvé d’aventures, j’étais servie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s