Enquête sur le Jésus historique de Robert J. Hutchinson

voir ENQUÊTE SUR LE JÉSUS HISTORIQUE

Résumé :

Après deux siècles de recherche biblique et archéologique, souvent teintée de scepticisme, que savons-nous vraiment du Jésus de l’histoire ? Sans parti pris mais à l’aide d’une solide érudition, l’essayiste américain Robert J. Hutchinson a repris l’enquête. Les Évangiles contiennent-ils des déclarations de témoins oculaires ou sont-ils des faux ? Jésus est-il un fou ou une figure de légende ? Les archéologues ont-ils découvert sa maison ? L’Église a-t-elle inventé la figure d’un Messie souffrant ? Jésus avait-il un message secret ? Avons-nous des preuves de sa résurrection ? Quelle était sa véritable identité ? Autant de questions que nous continuons de nous poser et que l’auteur aborde sans se dérober. Selon lui, Jésus de Nazareth était bien tel que le décrivent les Évangiles canoniques : un prophète ardent, courageux, charismatique, qui attirait les foules par dizaines de milliers et fascinait toute la Palestine avec son
annonce déconcertante et exaltante du Royaume de Dieu présent au milieu des hommes. Écrit pour les sceptiques comme pour les croyants, Enquête sur le Jésus historique révèle comment les Évangiles sont plus vrais que ce que beaucoup ont cru jusqu’alors, et que Jésus de Nazareth, loin d’être un « paysan inculte », était un rabbi cultivé, convaincu que sa mission était de sauver l’humanité d’elle-même. 

Mon avis :

Je remercie Babelio et les éditions Salvator pour m’avoir permis de découvrir ce très intéressant livre. En effet, même si c’est le genre de sujet qui m’intéresse, je ne l’achèterais pas forcément en priorité sauf si la critique l’encense ou si l’ouvrage fait un buzz. Je me doute que je passe à côté de nombreux livres très intéressants.

Ce n’est peut-être qu’un détail pour certains mais les notes en fin d’ouvrage m’agacent. Je préfère les avoir en bas de page. Du coup, j’ai très vite abandonner leur lecture systématique pour y jeter un œil seulement de temps en temps.

Mais venons-en à l’ouvrage lui-même. Dans le premier chapitre sur la « véracité » des faits, j’ai été très intéressée par la partie sur les disparités entre les quatre évangiles. Combien de fois ai-je entendu dire « les Évangiles sont contradictoires » (encore récemment par mon mari 😉 ) ! Pour moi, il n’y a pas de contradictions mais des différences comme le démontre très bien l’auteur. Après tout, ils ont été écrits bien après la vie de Jésus. Même le meilleur des biographes ne peut retranscrire la « véracité » des faits à 100% même avec l’aide de témoins oculaires. Ce premier chapitre justement s’évertue à démontrer que les Évangiles  ont été rédigés par ou du moins avec l’aide de témoignages « oculaires ».

Dans le chapitre « Menteur, fou… ou figure de légende ? », bien que j’ai trouvé le début confus et dur à suivre, j’ai trouvé très intéressant le reste du chapitre où sont développé les différents « modèles » de Jésus.

Dans le chapitre « Les Évangiles sont-ils des faux ? », j’ai été « peinée » de découvrir que certains passages ont été rajouts par des copistes au fil du temps. La fameuse phrase dans Luc 23,34 « Mon Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font » ne figure pas dans le manuscrit original. L’auteur nous « rassure » en disant que Jésus aurait pu le dire et que le scribe aurait pu avoir accès à d’autres sources que l’évangile de Luc, des sources aujourd’hui perdues. Mais, à part ça, la majorité des textes qu’on connait de nos jours correspondent aux textes originaux.

Comme de nombreux croyants et à l’inverse de Saint Thomas, je n’ai pas besoin de preuves pour croire. Cependant, le chapitre « Les archéologues ont-ils découvert la maison de Jésus ? » m’a passionné et n’a fait que renforcer ma foi.

L’auteur énumère dans chaque chapitre les différentes théories qui se confrontent : c’est parfois long comme le chapitre sur « Dans quelle mesure Jésus était-il casher ? » qui me semble tourner en rond ou encore celui sur « Jésus était-il un révolutionnaire zélote ? ».

A l’inverse, j’ai été captivé par d’autres chapitres dont « Jésus avait-il un message secret ? ». J’ai aussi assouvi ma curiosité sur le très médiatique évangile selon Judas.

A aucun moment, ma foi n’a vacillé. Au contraire, la lecture de ce livre l’a renforcé car mes convictions les plus profondes ont été étayé par des « preuves » historiques.

Conclusion :

C’est un livre que je conseillerais aussi bien aux croyants qu’aux athées. Aux croyants, parce que ce livre peut les renforcer dans leur foi et aux athées, parce que ce livre ne parle pas seulement de religion mais y confronte la science, l’archéologie et les preuves historiques. Bref, c’est un livre qui m’a énormément intéressé.

 

Publicités

Une réflexion sur “Enquête sur le Jésus historique de Robert J. Hutchinson

  1. Pingback: Bilan Livresque 2017 | Les mots de Virginie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s